Maîtrise en sciences économiques

Notre maîtrise fournit une formation rigoureuse en théorie économique et méthodes quantitatives nécessaires à la compréhension des phénomènes économiques. Les cours sont organisés autour de trois grands cheminements : la macroéconomie et la finance, l’économie du travail, de la santé et du développement et les politiques publiques. L’objectif est de fournir une excellente formation tant théorique qu’appliquée dans chacun des ces domaines et de promouvoir l’utilisation d’outils théoriques et quantitatifs pour l’étude des questions importantes touchant les économies modernes. Notre programme fournit des compétences et des connaissances qui sont requises par les employeurs sur le marché du travail, soit les banques et institutions financières, les ministères et organisations gouvernementales ou autres entreprises du secteur privé.

Un étudiant avec une formation en économie (par exemple, B.Sc. en sciences économiques) peut compléter le programme en un an.  Il y a trois trimestres :

Automne : trois cours obligatoires (macroéconomie, microéconomie et économétrie)[1]

Hiver : trois cours dans un des trois cheminements suivants :

  • Macroéconomie et finance
  • Économie du travail, de la santé et du développement
  • Politiques publiques (concurrence, règlementation, évaluation de programmes) 

L’étudiant choisirait un quatrième cours dans un des autres cheminements ou parmi d’autres cours offerts par le département. 

Été : un Atelier de maîtrise dans le cheminement choisi. Le but de cet atelier est d’aider l’étudiant à écrire son rapport de recherche[2]. Le rapport de recherche possède une structure établie, dont les composantes sont définies en fonction du cheminement choisi. Les étudiants présentent leur rapport au terme de l'atelier.

Brochure d'information.

Admission

Bien que la maîtrise en sciences économiques de l'UdeM repose sur de bonnes aptitudes en mathématiques et statistiques, les titulaires d’un baccalauréat de certains programmes connexes peuvent être admissibles au programme. Tel est le cas pour le baccalauréat bidisciplinaire en économie et politique qui, jumelé à des cours préparatoires, peut s'avérer pertinent pour la maîtrise en sciences économiques.

  • Date limite pour faire une demande d’admission à notre programme de maîtrise : 1er février 2018.
  • Information sur la demande d'admission.
  • Pour des raisons pédagogiques, l'admission à l'hiver à la maîtrise en sciences économiques est déconseillée. Seuls les étudiants issus du cheminement honor de l'UdeM ainsi que les étudiants possédant un dossier exceptionnel (moyenne de 4,0 et plus, ou l'équivalent) seront considérés pour les admissions à ce trimestre.

[1] Les étudiants qui ont suivi des cours Honor en économie peuvent substituer un ou deux cours à l’automne pour des cours en économie dans la maîtrise en finance mathématique et computationnelle ou, dans certains cas, avec des cours au doctorat.

[2] L’étudiant peut choisir de faire un mémoire de maîtrise plutôt qu’un rapport de recherche. Dans ce cas, à l’hiver, il peut prendre trois cours plutôt que quatre. Le mémoire requiert une grande autonomie. L'étudiant doit définir lui-même son sujet de recherche, effectuer les démarches visant à trouver un directeur qui encadrera ses travaux et rassembler l'ensemble des données nécessaires à ses analyses. Ce cheminement convient davantage à l’étudiant qui souhaite approfondir une réalité ou un aspect économique précis de son choix.

Des questions sur le programme?

Sean Horan (tgdesup@sceco.umontreal.ca), responsable du programme
Hayat El Moucharraf, (tgdesup@sceco.umontreal.ca), technicienne en gestion des dossiers étudiants : 514 343-7213

Horaire pour Mme El Moucharraf (C-6014) :

  • lundi au vendredi : de 10h00 à 12h00  et  13h30 à 15h00

Les + d'étudier les sciences économiques à l'Université de Montréal!

  • Une solide formation tant théorique qu'appliquée.
  • Diverses bourses pour faciliter vos études de 2e cycle.
  • Toutes les possibilités d'animer des travaux pratiques de 1er cycle pendant vos études.
  • Au terme d'une récente enquête indépendante, le Département a été reconnu comme étant l'un des meilleurs départements francophones de sciences économiques au monde, et le 1er département francophone au Canada.
  • Des professeurs réputés dont les travaux sont reconnus sur la scène nationale.

  • Selon le US News et le Classement Shanghai, l'Université de Montréal fait partie des 100 universités par excellence au monde en sciences économiques.