Programmes de cycles supérieurs

Les programmes de 2e et 3e cycles en sciences économiques préparent l’étudiant autant à la recherche qu’à l’enseignement ou la pratique professionnelle en économie.

L’Université de Montréal possède une excellente réputation à l’international et la qualité de ses programmes est reconnue par nombre d’organismes indépendants. Selon le U.S. News Weekly, l’UdeM occupe le 86e rang mondial pour ses programmes en économie et commerce. Pour sa part, la firme britannique QS classe l’UdeM parmi les 150 meilleures universités au monde en matière d’économie et d’économétrie.   

Perspectives d’emploi

L’économie est présente à tous les échelons de la vie sociale contemporaine. Polyvalente et souple, la formation en sciences économiques permet de faire carrière dans divers domaines :

  • économie du travail;
  • commerce international;
  • analyse des marchés;
  • système financier et bancaire;
  • économie agricole, industrielle ou politique, etc.

Les emplois occupés à titre d’économiste sont variés :

  • fonctionnaire-analyste pour le gouvernement fédéral ou provincial;
  • spécialiste de la conjoncture économique dans le secteur financier;
  • spécialiste de l’économie industrielle pour diverses sociétés;
  • spécialiste en économie du travail et des ressources humaines;
  • économiste dans un bureau de consultation ou dans un organisme international, etc.

Comparativement aux bacheliers, les détenteurs d’une maîtrise en sciences économiques sont grandement avantagés pour :

  • répondre à la demande croissante d’analyses socioéconomiques;
  • obtenir des postes d’une envergure et d’une diversité encore plus intéressantes.

Les détenteurs de doctorat peuvent également faire carrière dans une université à titre de professeur et de chercheur.